Le Chantier : portrait d’artiste

Depuis près de six mois, neuf artistes dont les démarches se déploient autour des pratiques de l’imprimé et du photographique effectuent des résidences de recherche-création à L’imprimerie dans le cadre du Chantier de recherche sur l’image imprimée et photographique. En bénéficiant des ressources du centre, ils développent des projets personnels tout en participant aux réflexions et explorations du groupe.

En plus du travail en atelier, ces neuf créateurs proposent au public le fruit de leurs expérimentations à la maison de la culture Maisonneuve, jusqu’au 28 novembre prochain. Pendant la durée de l’exposition, nous vous faisons découvrir les projets de chacun des artistes participants.

Céline Huyghebaert

La pratique de Céline Huyghebaert utilise le langage comme médium principal : l’écriture se mélange à une exploration visuelle et formelle, la création artistique fusionne avec la recherche théorique. Cela l’amène à travailler le texte en prenant en compte sa relation avec le mur, la page, le son ou l’espace, et avec les contraintes temporelles de réception, qui changent selon le support utilisé. Tous ses projets s’inscrivent dans les mêmes intérêts pour le document non archivé, pour l’aspect collaboratif de la création, et pour le livre.

Dans le cadre du Chantier, Céline a continué ses recherches sur la matérialité de l’écriture en développant principalement deux projets. Dans l’atelier, elle a exploré différentes techniques d’impressions numérique et analogique pour produire des empreintes de pages de livre. Elle a surtout utilisé l’impression en relief pour rendre visible le négatif du texte — négatif, au sens où la page originelle serait une photographie, et le gaufrage deviendrait l’empreinte inversée qui permet une nouvelle lisibilité de son contenu.

Elle a également mené des entrevues avec ses collègues résidents, en détournant la dynamique traditionnelle de l’interview. Céline s’est particulièrement intéressée au statut des œuvres non réalisées. Comment parler de ce qui est en train d’advenir, de ce qui n’a finalement jamais été réalisé? Quelle est la valeur de ces œuvres? Qu’est-ce qu’une œuvre réussie ou ratée? Le projet vise à créer des textes sonores dans lesquels l’artiste est transformé en personnage et le contexte de la résidence en espace de fiction.

Photos : Camille Lamy et Céline Huyghebaert

Nous remercions le Conseil des arts du Canada de son soutien pour ce projet.

© L’imprimerie, centre d’artistes, 2018