L’histoire d’amour de Moridja Kitenge Banza

« À chaque fois que je m’y rends pour mes impressions, on prend soin de moi. On m’accompagne dans ma création. »

J’aime L’imprimerie est une campagne de propagande affective riche en émotion. À grand coup de tendresse et de bonté, nous sollicitons des lettres d’amour de nos fidèles membres. Cette initiative vise à cultiver l’amour de notre communauté et à récolter des dons pour continuer d’offrir des services de qualité professionnelle. Que ce soit par le développement de projets artistiques inédits en résidence ou l’accompagnement aux artistes par des ateliers et des formations, toutes les pratiques de l’imprimé et du photographique sont soutenues par le centre.

Moridja Kitenge Banza illumine le mois de juillet avec son histoire d’amour pour L’imprimerie. Artiste multidisciplinaire engagé, il articule une pratique autour d’enjeux politiques, sociaux et économiques dans une perspective ancrée dans la réalité et la fiction. Moridja est devenu membre à l’été 2017 soit la première année d’ouverture du centre, son sourire radieux nous accompagne depuis dans la joie de la création. Il nous fait d’autant plus plaisir de vous partager son témoignage d’affection pour le centre.

« Mon histoire avec L’imprimerie a commencé lorsque j’ai eu envie de revenir à la photographie et aux techniques d’impression. Mais j’avais aussi besoin d’un centre d’artiste où être membre.

Parce que c’est la coutume au Québec, m’avait-on dit il y a de cela quelques années.
Quand j’ai franchi la porte, j’ai été bien accueilli. Je n’ai pas eu vers moi ce regard qui se pose des questions sur ma présence en ces lieux. J’ai vraiment été bien accueilli.

On m’a pris en charge! J’ai fait la connaissance de Claude et plus tard de Caroline et de toute l’équipe. À chaque fois que je m’y rends pour mes impressions, on prend soin de moi.
On m’accompagne dans ma création.

Image: Moridja Kitenge Banza, Je crois savoir comment il me voit – série 2_n°6

Image: Moridja Kitenge Banza, Chiromancie #10 n°2

Aujourd’hui je choisis de soutenir l’imprimerie, tout simplement parce que c’est normal de soutenir un lieu comme celui-ci. Un centre d’artiste où des professionnels t’accompagnent dans ta carrière artistique, et partagent leurs savoirs et expériences.»

Image: Moridja Kitenge Banza, Authentique 2

Biographie
Moridja Kitenge Banza est un artiste canadien d’origine congolaise, né à Kinshasa en 1980 en République démocratique du Congo. Il est diplômé de l’Académie des beaux-arts de Kinshasa, de l’École supérieure des beaux-arts de Nantes Métropole ainsi que de la faculté des Sciences humaines et sociales de l’Université de La Rochelle. En 2010, il reçoit le 1er prix de La Biennale de l’Art africain contemporain, DAK’ART, pour la vidéo Hymne à nouset son installation De 1848 à nos jours.

Il retournera à Dak’ARt en 2020 à titre de commissaire invité de la biennale. Son travail a été présenté au Musée Dauphinois (Grenoble, France), au Museum of Contemporary Art (Rosklide, Danemark), à la Arndt Gallery et la Ngbk (Berlin, Allemagne), à la Biennale Internationale de Casablanca (Casablanca, Maroc), à la Fondation Attijariwafa bank (Casablanca, Maroc), à la Fondation Blachère (Apt, France) ainsi qu’à la BAnQ, à la galerie Joyce Yahouda, à Oboro et au Musée des beaux-arts de Montréal (Montréal, Canada). En 2020, des oeuvres de l’artiste seront incluses dans des expositions de groupe à la Fondation Phi ainsi qu’au Musée d’art contemporain de Montréal.

Découvrez le travail artistique de Moridja en cliquant ici.

Visionnez l’entretien réalisé par la Fabrique culturelle en collaboration avec le DHC/ART en cliquant ici.

© L’imprimerie, centre d’artistes, 2020