L’histoire d’amour de Renée Chevalier

« L’accueil y est chaleureux et j’aime y faire imprimer mes créations numériques ou suivre des ateliers. L’atmosphère qui y règne est ouverte et inclusive. »

J’aime L’imprimerie est une campagne de propagande affective riche en émotion. À grand coup de tendresse et de bonté, nous sollicitons des lettres d’amour de nos fidèles membres. Cette initiative vise à cultiver l’amour de notre communauté et à récolter des dons pour continuer d’offrir des services de qualité professionnelle. Que ce soit par le développement de projets artistiques inédits en résidence ou l’accompagnement aux artistes par des ateliers et des formations, toutes les pratiques de l’imprimé et du photographique sont soutenues par le centre.

Ce mois-ci, Renée Chevalier nous fait part de son histoire d’amour avec L’imprimerie. Renée est une artiste visuelle multidisciplinaire pratiquant entre autre la peinture, la gravure, la photographie et l’estampe numérique. C’est d’ailleurs sous la direction du fondateur de l’Atelier Graff, Pierre Ayot, que Renée a effectué sa maîtrise en peinture. Sur la scène internationale, elle a exposé dans plusieurs pays dont la Bulgarie, le Portugal, l’Ukraine, le Canada, la Russie, l’Espagne, la France, le Japon, Dubaï, la Corée du Sud, le Royaume-Uni et les États-Unis. Il nous fait d’autant plus plaisir de vous partager son témoignage d’affection pour le centre.

« L’IMPRIMERIE centre d’artistes pour moi, c’est la vie qui se renouvelle. Je m’explique. Lorsque je faisais mon baccalauréat en arts plastiques à l’Université du Québec à Montréal, je pratiquais déjà la lithographie et je fréquentais les ateliers Graff. Un jour, Pierre Ayot lança l’invitation à plusieurs graveurs aguerris et débutants à participer au projet du livre d’artistes le Graff Dinner. Wow ! Tout un défi.

Image: Renée Chevalier, Doxa II, Projet en cours

Image: Renée Chevalier, Journal alternatif II, Vue partielle à la Maison de la culture de Pointe-aux-Trembles

Aujourd’hui, l’esprit de Graff vit à travers l’IMPRIMERIE. L’accueil y est chaleureux et j’aime y faire imprimer mes créations numériques ou suivre des ateliers. L’atmosphère qui y règne est ouverte et inclusive. Voilà la raison pour laquelle je soutiens ce centre.

Et, je dois le dire, j’ai été choquée, comme bien des artistes par le manque de prise en considération et l’incompréhension du domaine des arts visuels par l’État au début de l’épidémie de la Covid. Mais ne baissons pas les bras.»

Biographie
Née dans la péninsule gaspésienne (Québec, Canada), Renée Chevalier vit et travaille à Montréal depuis 1975. Elle détient une maîtrise en art de l’Université du Québec à Montréal. Artiste multidisciplinaire, elle s’intéresse plus particulièrement à la photographie et à l’estampe numériques. En 2017 lors de la 5e édition de l’International Contemporary Mini Print of Kazanlak elle a reçu le 1er prix dans la catégorie Estampe expérimentale. En 2019, le Centre d’artistes Voix Visuelle lui a décerné le prix Desjardins lors de l’exposition de la 14e édition internationale d’estampe numérique miniature. Elle participe régulièrement à des expositions en solo dont la maison de la Culture de Pointe-aux-Trembles de Montréal en 2018, le Centre d’artiste Voix Visuelle à Ottawa en 2020 et de groupe. Ses préoccupations sont de type philosophique et spirituel qu’elle exprime par une poésie visuelle. Son travail se retrouve dans des collections publiques, privées et corporatives (Russie, Espagne, Portugal, Japon, Bulgarie, Corée du Sud et Canada). Elle est membre de L’IMPRIMERIE, centre d’artistes, membre honoraire de Verticale, centre d’artistes, membre du RAAV et du centre d’artistes Voix Visuelle à Ottawa.

Découvrez le travail artistique de Renée en cliquant ici.

© L’imprimerie, centre d’artistes, 2020