L’histoire d’amour de Manon Pouliot

« L’imprimerie, centre d’artistes compte aujourd’hui plus de 200 membres. C’est une ruche de petites abeilles qui ne calculent pas leurs heures de travail : elles expérimentent, procèdent par essais et erreurs et produisent avec ardeur pour atteindre le résultat optimal de leur créativité. »

J’aime L’imprimerie est une campagne de propagande affective riche en émotion. À grand coup de tendresse et de bonté, nous sollicitons des lettres d’amour de nos fidèles membres. Cette initiative vise à cultiver l’amour de notre communauté et à récolter des dons pour continuer d’offrir des services de qualité professionnelle. Que ce soit par le développement de projets artistiques inédits en résidence ou l’accompagnement aux artistes par des ateliers et des formations, toutes les pratiques de l’imprimé et du photographique sont soutenues par le centre.

Ce mois-ci, Manon Pouliot nous fait part de son histoire d’amour avec L’imprimerie. Impliquée dans le conseil d’administration et dans divers comités depuis les touts débuts de L’imprimerie, il va sans dire que Manon est une membre plus qu’active dans la communauté artistique. Amoureuse de l’art, elle pratique la photographie dans ses temps libre et a trouvé refuge chez L’imprimerie pour mener à terme ses projets. Il nous fait d’autant plus plaisir de vous partager son témoignage d’affection pour le centre.

« Il y a trois ans, je participais au mariage de l’Atelier Graff et du Cabinet. Pour souder cette alliance, le jeune couple adopte alors le nom de l’Imprimerie et décide d’aménager sur la rue Sainte-Catherine. Un local sur deux étages, muni de grandes fenêtres laissant pénétrer une lumière radieuse, est le lieu idéal. Il a certes nécessité aménagement et rénovations, sans oublier les délais et les embûches, mais qu’importe, les jeunes tourtereaux désirent offrir le meilleur à leur famille qu’ils souhaitent grande, très grande.

La progéniture est au rendez-vous, L’imprimerie, centre d’artistes compte aujourd’hui plus de 200 membres. C’est une ruche de petites abeilles qui ne calculent pas leurs heures de travail : elles expérimentent, procèdent par essais et erreurs et produisent avec ardeur pour atteindre le résultat optimal de leur créativité. Ces abeilles sont l’âme de l’Imprimerie, elles manipulent avec doigté cette matière brute, le papier : on l’imprime, l’embosse, le relie, le numérise, le colore, le récupère, l’amalgame, etc., pour finalement le partager et faire du bien.

Je ne suis pas une artiste, plutôt une passionnée de l’art, j’aime que les artistes m’expliquent les concepts qu’ils ont imaginés et les procédés qu’ils utilisent, j’aime voir le papier rouler sous une presse et en sortir transformé, j’aime l’art [qui] commence au moment où il se fait, j’aime L’Imprimerie ! »

Biographie
Manon Pouliot a été membre du conseil d’administration de l’Atelier Graff et de L’imprimerie, centre d’artistes de 2016 à 2020. Elle oeuvre dans le domaine muséal depuis plus de 15 ans, et a travaillé entre autres pour le Musée d’art contemporain de Montréal, Bibliothèque et archives nationales du Québec (BAnQ) et le Musée de la civilisation. Au fils des ans, elle a acquis de solides compétences en gestion de projets et développé une passion pour l’art contemporain et émergeant. Elle a d’ailleurs commissionné la sélection des oeuvres pour les soirées-bénéfice des Noces de cuirette (2018) et de Froment (2019) de L’imprimerie et elle fait partie des comités de financement et de programmation. Manon ne se dit pas artiste or elle adore la photographie urbaine qu’elle pratique dans ses temps libre.

© L’imprimerie, centre d’artistes, 2020