L’histoire d’amour de Geneviève Cadieux-Langlois

« J’ai le privilège de travailler en proximité avec des artistes au bagage d’expériences diversifiées, d’être témoin de leurs souhaits et de leurs doutes, de leurs achèvements et de l’enracinement de leurs idées. »  

Cette année, notre campagne annuelle de dons célèbre l’équipe derrière nos services!

Tout au long de la campagne de dons, on vous présentera l’équipe de travailleurses, une précieuse personne à la fois, pour valoriser leurs connaissances respectives et vous inclure davantage encore au cœur de L’imprimerie. Toutes les deux semaines vous pourrez lire une présentation d’un·e travailleurse ainsi que leur lettre d’amour pour L’imprimerie, l’imprimé et ses artistes!    

Directrice de la programmation, Geneviève Cadieux-Langlois est plus qu’appréciée pour son dynamisme, son engagement et ses idées grandioses! Elle contribue avec passion, et ce, depuis bientôt cinq ans, à faire de L’imprimerie un lieu vivant et innovant. 

Nous vous invitons à découvrir son histoire d’amour avec L’imprimerie et sa pratique artistique personnelle à travers cet article.   

Eau déminéralisée, souple sans parfum, infusion mensuelle, 2023
Collage et peinture; papier marbré fait à la main façon ebru sur acrylique, 16 x 20 cm

Massage nuagique sans données mobiles. Les ondes météo s’élèvent, s’agglomèrent. Le temps se tasse, 2023
Collage et peinture; papier marbré fait à la main façon ebru sur acrylique, 22 x 30 cm

Crédit photo: Jean-Michael Seminaro
Montage : Geneviève Cadieux-Langlois

« J’aime L’imprimerie parce que c’est un lieu lumineux qui permet la rencontre de personnes sensibles et engagées dans leur communauté. Chaque jour, j’y découvre de nouvelles pratiques en atelier, j’échange avec des personnes bienveillantes et nous réfléchissons ensemble aux moyens de soutenir l’effervescence de l’art actuel. Il y a maintenant 5 ans que je développe une programmation artistique pour les artistes et créateurices qui abordent l’imprimé et la photographie. J’ai choisi de m’engager dans un centre d’artistes autogéré spécifiquement un espace de production puisque j’y trouve des remèdes à bien des maux de la communauté artistique. En effet, L’imprimerie est une solution à la pénurie d’ateliers d’artistes à Montréal, car le centre met en commun les ressources et les équipements pour en démocratiser l’accès aux créateurices 

Crédit photo: Bernard Brault

Crédit photo: Bernard Brault

Résidence de création La Vitrine Virtuelle Montérégienne, 2023
Prototype d’œuvre d’art public
Aluminium peint en poudre électrostatique et impression par sublimation
99 x 78 x 3,5 cm
Crédit photo: Geneviève Cadieux-Langlois

De plus, avec l’équipe d’employé·e·s et les membres de nos différents comités, nous adaptons nos politiques, programmes et services avec souplesse selon les réalités mouvantes de nos membres. Pour moi, travailler à L’imprimerie est un engagement social et politique, je donne une valeur à la solidarité des artistes et à la culture des arts visuels. Montrer que des alternatives existent est un véritable pied de nez à notre société de consommation et de performance. J’ai le privilège de travailler en proximité avec les artistes au bagage d’expériences diversifiées, d’être témoin de leurs souhaits et de leurs doutes, de leurs achèvements et de l’enracinement de leurs idées. Au quotidien, je concrétise des occasions qui permettent aux artistes de partager leurs savoirs dans l’assurance d’une rémunération juste pour leur contribution à la société. Dans l’ensemble, j’ai le sentiment de participer à l’épanouissement de l’identité culturelle québécoise! »


Crédit photo: Katya Koniokhova

Biographie

Geneviève Cadieux-Langlois (elle) est doublement diplômée des profils création et enseignement de l’École des arts visuels et médiatiques à l’UQAM. Elle conjugue le travail culturel en centre d’artistes et une pratique artistique en arts visuels. Depuis les trois dernières années, Geneviève réalise des projets d’art public en Montérégie afin d’établir des points de repère, de rassemblement et de réflexion pour les populations qui les côtoient. Ses intérêts de recherches l’ont amenée à s’acclimater aux lieux d’installation de ses œuvres par l’exploration de l’art imprimé, du collage et de la sculpture. Actuellement, elle développe une série de collages réalisée avec des pièces de papiers imprimées par un procédé de marbrure qui consiste à peindre avec des encres sur un bassin d’eau gélifié à base d’algue. L’artiste considère son travail de collage comme le point de départ d’une recherche formelle afin de définir sa palette de couleur, les textures et motifs qui se retrouveront sur des œuvres sculpturales se rattachant à leur milieu de vie. Elle a participé à plusieurs expositions et résidences au Canada et à l’international (France, Pologne) dont Sagamie (Alma, Qc), Imago (Moncton, N-B.) et Zocalo (Longueuil, Qc) ainsi qu’obtenu plusieurs subventions de programmes gouvernementaux pour la réalisation de ses projets. En 2022, elle reçoit le Prix Relève Culture Montérégie – Télé-Québec accompagné d’une capsule vidéo de la Fabrique culturelle en reconnaissance de son œuvre et de son implication dans la région. Parallèlement, elle assure la direction de la programmation de L’imprimerie depuis bientôt 5 ans. Dans le cadre de son mandat, elle a dirigé la programmation du Chantier de recherche sur les pratiques artistiques écoresponsables de 2020 à 2023.  

© L’imprimerie, centre d’artistes, 2024